réflexion générale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

réflexion générale

Message par Philippe Pinazo le Ven 15 Aoû - 7:30

Bonjour à toutes et tous,

Je me permets de vous soumettre ma réflexion sur l'organisation globale des soins.

Par mon expérience de travail et d'organisation de soins en milieu isolé et maintenant en métropole par la création d'un pole de santé sur mon secteur, je suis profondément convaincu qu'une mise en perspective des soins améliore de manière conséquente leurs résultats.

Nous avons évidemment tous constaté notre dénuement devant certaines situations, rien de plus difficile pour un soignant de démarrer des soins parfois extrêmement lourds en "lâchant" nos patients à leurs sorts.

Je pense que des points doivent être travailler qui sont
°augmenter les temps consacrés aux soins: ça passe par une arrivée plus rapide sur les lieux et temps de retour plus court ( utilisation des vols intérieurs, les "anciens" peuvent encadrer les "nouveaux" et surement d'autres idées à développer)
°s'appuyer sur les soignants locaux, les faire participer directement aux prises en charges. Au fil du temps, ils gagneront en compétence et seront des aides précieuses pour le suivi des patients. Ils auront la possibilité par une formation simple à préparer les missions dans les villages voir à faire un prétriage.
°utiliser les structures de soins existantes qui sont des lieux de soins me parait un symbole important à l'intégration de notre travail au système de soins local. Cela ne peut que améliorer les suivis.
°transformer un des bateaux en dispensaire flottant si pas de structure de soins localement: l'avantage est un gain de temps énorme en installation. On devient opérationnel en moins d'une heure. Pour améliorer les diagnostics: créer un laboratoire de brousse (des biologistes seront enchantés de nous aider à le créer).
°création de protocoles simples basés sur les recommandations et l'expérience

Le temps médical pour la population est précieux car rare avec une population à très forte morbidité, il faut donc l'optimiser au maximum.
Le gain de temps sera potentialisé si un suivi même très simple est organisé en créant "des éducateurs sanitaires de base" qui seront les fils rouges entre les missions.

Voilà en quelques mots, mes réflexions.

Amitiés à toutes et tous

Philippe


Philippe Pinazo
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum